Mon #1: Caractérisation de milieux humides et de cours d’eau

 

C’est quoi ?

C’est la vérification sur le terrain de la présence ou de l’absence d’un milieu humide, d’un cours d’eau ou d’un plan d’eau. En présence de l’un d’entre eux,  la caractérisation permet d’identifier de quel type il s’agit et d’en établir les limites sur le terrain.

Vous avez dit système hydrique?

C’est un terme qui veut à la fois dire milieu humide, cours d’eau ou plan d’eau. Mais encore… De quoi parle-t-on?

Milieu humide

Le marécage, la tourbière et le marais sont des types de milieux humides.

Un milieu humide peut être ouvert ou fermé.

On dit qu’il est ouvert quand il est connecté à un cours d’eau. À l’inverse, on dit qu’il est fermé quand il n’a aucun lien avec un cours d’eau.

Un milieu humide peut aussi se former lorsque de l’eau s’accumule dans une partie creuse d’un terrain.

Cours d’eau

C’est un lit d’écoulement d’origine naturelle comme un ruisseau ou une rivière. Ces cours d’eau peuvent être à écoulement intermittent ou permanent.

Un lit d’écoulement peut aussi être un aménagement réalisé par les humains comme un fossé de drainage, un fossé de voie publique ou un fossé de voie privée.

Plan d’eau

C’est un terme principalement utilisé pour parler d’un lac. 

Marécage
Marécage

Pour quoi ?

Les municipalités et les MRC ont des règlementations pour protéger les milieux humides, les cours d’eau et les plans d’eau.

Selon le type de système hydrique se trouvant sur votre terrain, vous pourriez devoir respecter une bande de protection allant de 0 à 60 mètres, c’est-à-dire de respecter une distance entre le système hydrique et une construction.

La caractérisation vous permet donc de mieux planifier votre projet d’aménagement, que ce soit un bâtiment, un agrandissement, un chemin, un champ d’épuration, etc.

Je vous offre

  • Une visite sur le terrain
  • Un plan et un rapport
  • La transmission d’un relevé GPS électronique à votre arpenteur

Je peux aussi

  • Faire une demande de certificat d’autorisation pour remblayer un milieu humide et déposer un plan de compensation au ministère du Développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).
  • Faire une demande de certificat d’autorisation au MDDELCC pour pouvoir intervenir dans la bande de protection.
  • Élaborer un plan correctif à la suite d’un avis d’infraction.
  • Faire une demande d’autorisation au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) dans le cas où un dossier doit respecter la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune.